L’Afrique se trouve dans une situation paradoxale.  Ce continent ne représente que 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, cependant il est le plus touché par les impacts des changements climatiques. C’est également le continent qui a le moins de moyens pour faire face aux effets des changements climatiques, d’où sa grande vulnérabilité.

Les effets du dérèglement climatique ont déjà pu être constatés : augmentation des températures, sécheresses prolongées, inondations etc. Ces manifestations ne sont que des exemples isolés.

L’Afrique subit également les impacts des changements climatiques au niveau des sphères économique et sociale. Les conséquences des changements climatiques sont dévastatrices et menacent de plonger des millions de personnes dans l’extrême pauvreté d’ici 2030, à cause notamment des rendements agricoles plus faibles, de prix alimentaires plus élevés et des effets négatifs de ce changement sur la santé.

Une augmentation de 1,5 à 2°C de la température d’ici 2030 conduirait, selon la Banque Mondiale, à une réduction de 40 % à 80 % de la surface arable où sont cultivés maïs, sorgho et millet.

Dans les années à venir, l’eau nécessaire à l’agriculture se fera de plus en plus rare. Pour la Banque mondiale, la disponibilité totale des eaux issues des précipitations et des rivières diminuera très probablement de plus de 10% dans toute l’Afrique d’ici à 2020. Or 95% de la culture africaine est pluviale.

Face aux enjeux climatiques de nos jours, nul ne peut clamer son innocence dans un coin du globe car rester sans rien faire ou ne pas agir c’est d’une manière favoriser encore plus sa dégradation.

Nous sommes donc tous responsables et il est impératif que chaque personne sur la planète agisse d’une manière ou d’une autre, à travers ses actes au quotidien, pour préserver l’environnement et garantir notre survie dans le futur.

C’est dans cette perspective que nous comptons mettre œuvre une multitude d’action dans les quartiers, en impliquant les habitants dans cette dynamique et en les accompagnant afin que ces actions soient pérennes.

Les projets que nous mettrons en place sont entre autres :

  • Sensibilisation des habitants aux enjeux climatiques
  • Organiser des ateliers d’éducation à l’environnement dans établissements scolaires
  • Formation des acteurs locaux à être des écoresponsables dans leurs quartiers
  • Organisation des journées de nettoyage dans les quartiers
  • Mise en place d’une « prime verte » ou d’un label « écoquartier » qui sera décerner aux quartiers les plus impliqués dans cette dynamique
  • Promotion des écogestes, des tris sélectifs des déchets
  • Accompagnement des maraichers à abandonner les pesticides
  • Mise en place des bacs de tri des déchets